Méthodes et techniques en trot

Il est toujours difficile de savoir si un cheval présente les meilleures chances de gagner une course de trot. Cependant, pour équilibrer les chances, le PMU privilégie souvent les chevaux qui ont le moins gagné selon un expert trot. Par exemple, une allocation de la dernière course du cheval était de 80 000 euros et qu’il se retrouve ensuite dans une course à 50 000 euros, il est clair qu’il va affronter des chevaux de valeur inférieure. Ainsi, cheval aura les meilleures chances de gagner. Par contre, si dans sa dernière course il disposait d’un avantage, un rendement de distance ou un handicap lui est imposé, comme un recul de 25 mètres. Ainsi, il pourrait bien retomber dans la moyenne et même pire encore. Ce système de recul est propre aux courses de trot.

trotteur 2

Quelques critères pour connaitre le futur gagnant au trot

D’après les propos d’un expert trot, il est plus sûr de jouer sur un cheval qui présente certaines conditions, en prenant comme référence la dernière course. Il s’agit en l’occurrence de sa côte qui ne doit pas excéder 4/1. Aussi, il faut choisir le cheval qui, lors de sa dernière course, a fini dans les trois premiers et que cette dernière course ne doit pas dater au-delà de 15 jours. Il faut également que l’allocation de sa précédente course soit égale ou supérieure à l’allocation de la course à venir et également, sa dernière course a eu lieu sur le même hippodrome que la course de la journée.

D’un point de vue statistique, il a été prouvé que déferrer un cheval en trot améliore considérablement les performances du cheval durant la course. Cependant, un déferrage régulier pourrait bien user les pieds du cheval. En ayant pris connaissance de ces précieuses méthodes et techniques, tout parieur peut maintenant devenir un expert trot.